La glace, ce n’est pas seulement quelques cubes qu’on met dans les verres à l’heure de l’apéro ou un moyen de soulager les douleurs d’après-match de rugbymens cabossés. Dès la fin novembre, elle prospère sur les flancs de nos montagne et aux creux des ravines, les habillant de draperies scintillantes, de murs moutonnés ou d’étroitures gelées… Des possibilités d’aventures infinies s’offrent aux amoureux(es) de la montagne hivernale qui souhaitent vivre, sans excès de technicité, des premières expériences aimables et propices aux apprentissages.

Au soleil de l’après midi près de l’Alpe d’Huez

Avec la pratique, l’envie d’aller plus loin se manifeste et si l’activité est à consommer avec prudence, on peut le faire sans modération, en profitant du plaisir de parcourir des lieux aussi étonnants qu’éphémères …

Premières expériences de leader à Villard Raymond
Fin de seconde longueur à La Daille. Le meilleur reste à venir…
Poser des broches, installer le relais, assurer sa sécurité et celle de son équipier… ou de son équipière !
L’affaire se corse… Crochetages, placements, ne pas trop faire tomber de glace, j’adore !